jeudi 18 décembre 2008

Panne de sommeil....envie de poème

Quand tu gagnes quelque chose,
Tu perds autre chose.

Tu ne peux pas faire la balance toute ta vie,
Mais constate ce que je dis aujourd'hui...

Quelque chose de bien t'arrive,
Quelque chose de pourrie va suivre !!

Pourtant aujourd'hui,
J'aimerai dire une connerie.

Pour que cette existence,
Dans laquelle depuis peu je danse,

Reste présente pendant des années..!
Je me sens tellement bien à tes côtés,

Le temps ne pèse pas,
Lorsque je suis dans tes bras.

Tu tortures mon mental,
Dans une lutte sentimentale.

Quel est ton secret ?
Ne le perds pas s'il te plait.

Partagée entre l'envie pressante de me lâcher,
Et son opposé qui veut tout gâcher.

Sur ma langue se trouve un aveux
Qui m'émeus, C'est bizarre d'être amoureux..


mardi 9 décembre 2008

Je suis cinglée

J'entends le vide qui se remplit,
Le silence qui fait du bruit,
Laissant couler les dernières larmes de pluie,
Je découvre la vie, et m’épanouis.

Tout est paisible, le monde se détend,
Me suis-je trompée de printemps ?
Je souris au soleil d'hiver, qui est froid comme mon cœur
Faut que tu viennes expulser cette peur !!

Tel un exercice anti stress,
J'ai envie de crier que tu deviens ma faiblesse.
Je suis un peu angoissée par cette idée, je le dirais pas
Oh que non, tu ne le sauras pas..

J'aime cette balade sur le même chemin que le tien,
Qu'il soit long ou court et peu importe ce que va nous apporter demain,
Aujourd'hui ce que j'aime c'est te tenir la main, pouvoir t'embrasser sans fin.
Je vais te rendre fou, j'y mettrais les moyens..!

mardi 2 décembre 2008

Joyeux Anniversaire !!

Que peut on désirer de mieux pour toi
Si ce n'est que du bonheur et de la joie ?

Cette belle journée est la tienne,
J'espère que tu seras entouré des gens qui t'aiment.

Je voudrais trouver les mots les plus beaux,
Mais je crois que j'y arriverais pas le niveau est trop haut.

Je dépose sur ta bouche, avec délicatesse,
Un bisou tout en finesse.

lundi 17 novembre 2008

Méli-mélo des saisons

Passion et saison sont elles éphémères ?
Elles resteront néanmoins un mystère.

On dit oublier, mais on fait semblant,
On n'oublie jamais rien vraiment.

Se lamenter sur ce qui aurait été, de cette mauvaise idée
J'ai été trop longtemps imprégnée, j'en ai gâché mon bel été.

A quoi bon regretter ce qui ne sera jamais,
Quand l'avenir peut nous offrir ce dont on espérait.

L'hiver pendant plusieurs mois ,
A vécu à l'intérieur de moi.

Au bout de la route, personne ne sait ce qui l'attend
On attend trop impatiemment le printemps.

Qui est souvent bien court,
Et pas toujours rempli d'amour.

J'ai l'impression d'avoir le cœur qui bourgeonne,
Alors qu'en ce moment c'est l'automne.

J'ai envie de clôturer ce poème,
En me disant que j'ai de la veine.

Dans d'agréables pensées je me suis plongée,
Plus encore si l'on vient à s'aimer..