lundi 17 novembre 2008

Méli-mélo des saisons

Passion et saison sont elles éphémères ?
Elles resteront néanmoins un mystère.

On dit oublier, mais on fait semblant,
On n'oublie jamais rien vraiment.

Se lamenter sur ce qui aurait été, de cette mauvaise idée
J'ai été trop longtemps imprégnée, j'en ai gâché mon bel été.

A quoi bon regretter ce qui ne sera jamais,
Quand l'avenir peut nous offrir ce dont on espérait.

L'hiver pendant plusieurs mois ,
A vécu à l'intérieur de moi.

Au bout de la route, personne ne sait ce qui l'attend
On attend trop impatiemment le printemps.

Qui est souvent bien court,
Et pas toujours rempli d'amour.

J'ai l'impression d'avoir le cœur qui bourgeonne,
Alors qu'en ce moment c'est l'automne.

J'ai envie de clôturer ce poème,
En me disant que j'ai de la veine.

Dans d'agréables pensées je me suis plongée,
Plus encore si l'on vient à s'aimer..