lundi 5 janvier 2009

Le rêve d'une insomniaque.

Complètement hilares, on descend d'un arc en ciel,
Ton sourire sur mes lèvres ne va plus les quitter, on vient de s'approcher du soleil.
Mes lèvres, embrasses les longtemps,
Embrasses les, prends en le temps..

Les problèmes semblent si petits, en me tenant fortement les mains,
On saute d'un nuage à un autre, si je glisse tu me retiens.
Mes mains, embrasses les longtemps,
Embrasses les, prends en le temps..

Allongés ensemble dans l'herbe, tes mains entourent mon cœur,
Et chaque battement indique que tu l'as couvert de bonheur.
Mon cœur, embrasses le longtemps,
Embrasses le, prends en le temps..

Je capture ce moment afin de pouvoir m'en nourrir et ne plus souffrir.
A chacune de nos séparations mon ventre se noue d'une façon impossible à décrire.
Mon ventre, embrasses le longtemps,
Embrasses le, prends en le temps..

Mes pieds suivent les empruntes des tiens sur le sable, je n'oserais pas encore t'avouer
Ce que je ressens pour toi, les mots ont si peu d'importance, sans le dire tu dois l'avoir déjà remarqué.
Mes pieds, embrasses les longtemps,
Embrasses les, prends en le temps..

Tu me pousses sur cette balançoire pour que j'avance, je me retourne t'es derrière moi.
La vitesse donne de la puissance au vent et décolle le passé, j'avance sans y penser, je me retourne t'es encore là.
Sauras-tu toujours là..?
Et pas seulement lorsque je rêve..?
Embrasses moi, prends en le temps pas seulement dans mes rêves,
Embrasses moi longtemps j'en rêve..!




3 commentaires: