mardi 27 janvier 2009

Loin de moi même

Amour de songe, Amour de chair, tout est-il vraiment éphémère ?
Mes mots d'amour sont tremblants et cristallisés, dilemme..
En t'embrassant des lèvres au cœur du cœur aux lèvres,
La mort toujours veille la vie, alors laisse mon cœur crier qu'il t'aime.

Souvent il a froid, et voudrait se vêtir de tes bras.
Je songe à toi cette nuit, dont l'obscurité resserre la présence,
Le silence reprend sa place, dans le noir je l'aperçois.
Comme ce poème qui n'arrive pas à couvrir cette page blanche.





3 commentaires:

  1. Dans le noir, je goute tes lèvres que je trouve a ta respiration...

    Dans le noir, j'embrasse ton corps humide par la chaleur de nos corps enlacés sous le duvet

    Dans le noir, Je ne te vois pas mais je sens tes émotions par la vitesse des battements de ton coeur...

    Dans le noir, je te mordille l'oreille pendant que je te caresse ta si douce poitrine

    Dans le noir, je caresse ta peau douce ou mes doigts glissent dessus jusqu'au point de non retour..

    Dans le noir, je t'enlace dans un va et vient qui change de rythme au gré de nos sensations

    Dans le noir, je prend du plaisir et je trouve ton cou ou je blottis ma tête...

    Dans le noir, je cherche a ne pas tomber pour aller chercher une bouteille d'eau car l'amour ça deshydrate !!!

    RépondreSupprimer